Les principales règles

Le dégagement interdit

Une règle importante et courante au hockey est celle du dégagement interdit.

L’équipe en défense n’a pas le droit de dégager le palet vers sa zone d’attaque, de derrière la ligne rouge centrale (donc si le joueur est dans sa moitié de terrain défensive). Le juge de ligne interrompt le jeu à partir du moment où la rondelle franchit entièrement la ligne des buts située en zone d’attaque. Si un dégagement interdit est sifflé, l’équipe ayant concédé un dégagement interdit n’a pas le droit de changer les joueurs présents sur la glace au moment où le joueur a effectué le dégagement. Cependant, une équipe jouant en infériorité numérique en raison d’une pénalité concédée a le droit de dégager son camp d’où elle veut sans qu’aucun dégagement interdit ne soit sifflé. Cette règle ne s’applique donc que lorsque les deux équipes jouent en égalité numérique.

Les passes et le hors jeu

Un joueur a le droit de passer la rondelle avec sa crosse ou avec son patin mais aucune passe de la main n’est autorisée. Les joueurs ont en effet uniquement le droit d’arrêter le palet avec le gant mais sans serrer la main dessus. Les passes entre joueurs peuvent être réalisées dans n’importe quel sens.

La règle du hors-jeu limite les passes réalisées. En effet, la rondelle doit pénétrer entièrement dans la zone d’attaque, avant tout joueur de l’équipe à l’offensive. Si le joueur met un patin de chaque côté de la ligne bleue, il n’est pas considéré comme hors-jeu. Dans le cas d’un hors-jeu, l’arbitre peut laisser le jeu se dérouler si tous les joueurs de l’équipe font l’effort de sortir de la zone défensive adverse (s’ils n’ont plus la possession du palet). Dans le cas contraire, le match est arrêté et un nouvel engagement a lieu sur le point d’engagement le plus proche.

La mise en échec

Le hockey sur glace est un jeu physique et rude au cours duquel les contacts sont autorisés entre les joueurs. Il s’agit avant tout de gêner l’adversaire, de le déstabiliser, de le fatiguer et de lui faire perdre le palet. C’est une technique de base au hockey appelée mise en échec.

Néanmoins, les actions dangereuses ou contraires aux règles sont sanctionnées par des pénalités. Elles sont donc très surveillées et soumises à un certain nombre de conditions. Mal effectuée, une mise en échec peut blesser un joueur et des pénalités peuvent en découler. En effet, l’objectif d’une mise en échec n’est pas de faire mal à son adversaire

LES CHANGEMENTS

Les équipes peuvent réaliser autant de changements de joueurs qu’elles le souhaitent. En moyenne, les changements se font à des intervalles de 45 secondes à 1 minutes 30, ce qui fait que les meilleurs joueurs ont un temps de jeu effectif d’environ 20 minutes par match